cycle économique - récession - featured image
En période de reprise ou de forte croissance économique, les investisseurs se tournent souvent vers les valeurs cycliques pour doper leur portefeuille. Ces actions, dont la performance est liée au cycle économique, peuvent offrir un potentiel de croissance important lorsque l’économie se redresse.
 
Cet article explorera les caractéristiques des valeurs cycliques. Nous examinerons les facteurs qui influencent la performance de ces actions, ainsi que les risques et les avantages associés à leur investissement. Nous commencerons par définir les valeurs cycliques et expliquerons leur lien avec le cycle économique. Ensuite, nous fournirons des conseils destinés à vous permettre d’investir dans les valeurs cycliques de manière stratégique et prudente.
 
Si vous cherchez un courtier pour trader les valeurs cycliques, cliquez ici.

Cycle économique

Les valeurs cycliques, c’est quoi ?

Les valeurs cycliques sont des actions dont les prix sont impactés par la façon dont évolue l’économie. Ces actions changent donc de tendance en même temps que le cycle économique, dont les phases sont généralement les suivantes : expansion, apogée, récession et reprise. Les valeurs cycliques représentent souvent des entreprises qui offrent des biens de consommation discrétionnaire, qui font l’objet d’une demande accrue lorsque la croissance est forte et d’une demande faible lorsque l’économie est en crise.

Comprendre les valeurs cycliques

Les entreprises que représentent les valeurs cycliques, ce sont les constructeurs automobiles (Tesla, Ford, Stellantis, etc.), les compagnies aériennes, les sociétés du secteur du luxe, les détaillants du secteur des vêtements, les hôtels, les restaurants, etc. Lorsque l’économie est en bonne santé, ces entreprises ont tendance à bien se porter car les consommateurs ont les moyens d’acheter des voitures, d’améliorer leur logement, de faire du shoping, de voyager. En bref, ils ont les moyens d’acquérir des biens de consommation discrétionnaire. Les entreprises concernées profitent de cette forte consommation, et les prix de leur action ont tendance à progresser.

ISIN : US88160R1014 |
Symbole : TSLA | Bourse :
Denière mise à jour : 06.02.81 16:40
171.84

USD

-2.77 USD
-1.58
Timeframe:
Loading ...
Loading ...

En revanche, lorsque l’économie est en mauvaise santé, ces biens font partie des premières catégories de dépenses que les consommateurs réduisent. Les entreprises qui proposent ces biens souffrent de cette baisse de la consommation, et leurs actions ont tendance à décliner.

Les secteurs les plus sensibles aux cycle économique

  • La consommation discrétionnaire. Ce secteur comprend les entreprises qui vendent des biens et services non essentiels, comme les vêtements, les restaurants, les voyages et les loisirs. La demande pour ces produits et services est généralement plus élevée en période de croissance économique et tend à baisser en période de récession.
  • L’industrie. Ce secteur comprend les entreprises qui fabriquent des produits de base, comme les automobiles, les machines et les produits chimiques. La demande pour ces produits est généralement liée à la croissance économique et à l’investissement des entreprises.
cycle économique - récession - graphique XLI
  • Les matériaux de base. Ce secteur comprend les entreprises qui extraient et produisent des matières premières, comme les métaux. Les prix des matières premières sont souvent volatils et peuvent être fortement influencés par les conditions économiques mondiales.
  • Les technologies de l’information. Ce secteur comprend les entreprises qui fabriquent et vendent des produits et services technologiques, comme les ordinateurs, les logiciels et les semi-conducteurs. La demande pour ces produits et services est généralement liée à la croissance économique et à l’innovation.
  • La finance. Ce secteur comprend les banques, les sociétés d’assurance et les autres institutions financières. La performance du secteur financier est souvent liée à la santé de l’économie et aux taux d’intérêt.
ISIN : US0605051046 |
Symbole : BAC | Bourse :
Denière mise à jour : 06.02.81 16:06
35.74

USD

-0.61 USD
-1.69
Timeframe:
Loading ...
Loading ...

Les quatre phases du cycle économique

L’évolution de l’économie est cyclique parce que, en général, elle commence par une période de croissance économique, avant de passer par trois autres étapes et de finalement revenir à une phase de croissance. On peut ainsi distinguer quatre phases du cycle économique :

  • Expansion
  • Ralentissement
  • Récession
  • Reprise

Attention ! L’économie ne suit pas toujours cette évolution. La phase de ralentissement ne cède pas toujours la place à une récession. Et on voit parfois la phase d’expansion se transformer immédiatement en récession. Mais le modèle théorique ci-dessus permet de comprendre la façon dont l’économie évolue et en général.

Comment se comportent les valeurs cycliques à chaque étape du cycle économique ?

En phase d’expansion

Lorsque la croissance accélère, on voit souvent surperformer les valeurs financières, les valeurs technologiques et le secteur des services de communication. Inversement, les actions des secteurs consommation de base, santé et services d’intérêt public (utilities) ont tendance à sous-performer. Cette sous-performance ne signifie pas nécessairement que les prix de ces actions sont en baisse : ils peuvent aussi évoluer latéralement, voire connaître une légère hausse. Mais, généralement, en phase d’accélération économique, on peut obtenir de meilleurs rendements en misant sur Société Générale plutôt que Sanofi.

ISIN : FR0000130809 |
Symbole : GLE | Bourse :
Denière mise à jour : 05.01.81 11:20
25.74

EUR

0.35 EUR
1.36
Timeframe:
Loading ...
Loading ...

En phase de ralentissement

Lorsque l’incertitude augmente, les secteurs défensifs (par exemple, la consommation de base ou la santé) qui sous-performaient en phase d’expansion économique se mettent à surperformer. Inversement, les secteurs très cycliques tels que les matériaux et la consommation discrétionnaire sous-performent. L’immobilier peut lui aussi être affecté souvent par la hausse des taux d’intérêt (si hausse il y a).

En phase de récession

Lorsque c’est la panique, les secteurs défensifs continuent de surperformer. Au contraire, les valeurs cycliques et de croissance ont tendance à être délaissés par les investisseurs.

En phase de reprise

Lorsque l’économie rebondit, les secteurs cycliques surperforment et les valeurs défensives sous-performent. L’immobilier tend à surperformer aussi si la banque centrale mène une politique monétaire accommodante de baisse des taux d’intérêt.

Investir dans les valuers cycliques

Il est recommandé aux traders qui veulent investir dans les valeurs cycliques de ne pas accorder trop de poids à ces valeurs dans leur portefeuille. Un portefeuille d’actions qui serait trop exposé à ces actions perdrait une grande partie de sa valeur en cas de récession. Pour se protéger contre le risque d’une crise économique, on peut associer aux valeurs cycliques de son portefeuille des valeurs non cycliques. Ces valeurs défensives ont en effet tendance à surperformer lorsque le PIB décroît ou que sa croissance ralentit. Ces valeurs représentent notamment le secteur de la consommation de base, c’est-à-dire les biens et les services que les consommateurs achètent quel que soit la phase du cycle économique. Pensez, par exemple, aux actions du secteur de l’alimentation et des boissons comme Coca-Cola ou PepsiCo.

ISIN : US1912161007 |
Symbole : KO | Bourse :
Denière mise à jour : 06.02.81 15:16
58.51

USD

-0.55 USD
-0.92
Timeframe:
Loading ...
Loading ...

Risques et opportunités

Les valeurs cycliques sont souvent plus volatiles que les valeurs défensives. Cette volatilité supérieure fait qu’elles exposent les investisseurs à des pertes plus importantes en cas d’affaiblissement de l’économie. Mais elle fait aussi qu’elles offrent potentiellement un rendement supérieur dans les phases de forte croissance.

L’importance du timing

Les valeurs cycliques sont celles qui évoluent au gré du cycle économique. Cette corrélation entre l’économie et ces actions rend l’évolution de leurs prix prévisibles. Pour générer des profits avec les valeurs cycliques, il « suffit » d’anticiper correctement l’évolution du PIB dans les prochaines années. Une fois cette prédiction faite, on n’a plus qu’à acheter lorsque l’économie atteint un plus bas lors d’une phase de contraction ; on n’a plus qu’à vendre lorsque l’économie atteint un plus haut lors d’une phase d’expansion. Dans son énoncé, cette stratégie est simple. Mais toute la difficulté est de savoir à quel moment la production va entrer en expansion et à quel moment elle va entrer en contraction.

Pour ce faire, les investisseurs utilisent souvent la courbe des taux. Ils anticipent une crise économique prochaine lorsque cette courbe s’inverse. Au contraire, ils interprètent un écart grandissant entre taux de long terme et taux de court terme comme un signe de bonne santé économique. Consultez notre article à ce sujet.

Diversification sectorielle

Si on anticipe une reprise de la croissance, on peut avoir intérêt à ne pas concentrer tous ses investissements au sein d’un seul secteur cyclique. Pour réduire le risque de voir son portefeuille connaître un rendement médiocre en raison de la performance décevante d’un secteur particulier, on peut répartir ses investissements sur différents secteurs. Dans ce scénario, on achèterait des actions du secteur industriel, des actions du secteur de la consommation discrétionnaire et des valeurs financières, par exemple.

ETF ou action individuelle ?

Si on veut investir dans les valeurs cycliques, on peut bien sûr se tourner vers un ETF représentant un des secteurs concernés : un ETF représentant l’industrie ou la finance, par exemple. Mais on peut aussi parier sur une action individuelle. Dans ce dernier cas de figure, l’analyse fondamentale joue un rôle important : effectuez des recherches sur les entreprises qui se cachent derrière les valeurs cycliques qui vous intéressent. Évaluez notamment leur santé financière, leurs perspectives de croissance et la qualité de leur gestion.

Investir dans les valeurs cycliques via LYNX

LYNX vous donne la possibilité d’acheter ou de vendre des actions de presque toutes les actions cotées en bourse dans le monde entier. Vous avez accès à près de 150 bourses dans plus de 33 pays. Consultez notre offre variée :

--- ---

--- (---%)
Mkt Cap
Vol
Plus haut du jour
Plus bas du jour
---
---
---
---

Displaying the --- graphique

Afficher le graphique du jour