L’uranium est un combustible fossile abondant. Après l’accident nucléaire de Fukushima, le secteur de l’uranium a fortement souffert. Le cours de l’uranium a chuté, ce qui a également fait plonger le prix des actions liées à l’uranium. Mais les années ont passé depuis la catastrophe de 2011. Et l’uranium a connu un retour en grâce. Découvrez sans attendre comment fonctionne l’uranium trading, comment investir efficacement dans l’uranium en bourse.

Uranium trading : les meilleures actions pour investir dans l’uranium en 2022

Après l’explosion d’un réacteur à la centrale de Fukushima, certains pays ont décidé d’accélérer le processus de sortie hors du nucléaire. La réaction des marchés à l’égard du cours de l’uranium ne s’est pas fait attendre. En 2011, avant Fukushima, le prix de l’uranium s’élevait à 73 $. Puis, le marché s’est effondré pour atteindre son plus bas à 17,5 $ en novembre 2016.

Depuis décembre 2016, le prix de l’uranium ne cesse d’augmenter. Les investisseurs s’intéressent de plus en plus aux énergies propres. Mais l’énergie solaire et l’énergie éolienne ne semblent pas pouvoir à elles seules répondre aux besoins énergétiques de base. Le nucléaire a le mérite d’être modulable et de pouvoir s’adapter à la demande. Il apparaît donc de plus en plus comme un bon moyen de réduire les émissions de carbone tout en satisfaisant les besoins en énergie. Et l’uranium, en tant que combustible utilisé par les centrales nucléaires, redevient recherché. Les marchés financiers se tournent de plus en plus vers le marché de l’uranium pour parier sur le développement des énergies décarbonées.

Pourquoi investir en bourse dans l’uranium ?

Le rapport entre l’offre et la demande

Dans un précédent article, nous montrions comment le marché de l’uranium se caractérisait par une insuffisance de l’offre et un boom de la demande. Ce déséquilibre devrait continuer à soutenir le cours du métal gris en 2022.

Uranium et cryptomonnaies

Un des facteurs qui alimentent la demande croissante dont l’uranium fait l’objet, ce sont les besoins énergétiques des mineurs de cryptomonnaies. Le minage de ces monnaies numériques nécessite en effet beaucoup d’énergie. Pour satisfaire leurs besoins importants, les entreprises de ce secteur se tournent parfois vers des sources d’énergie bon marché telles que le charbon ou le pétrole. Malheureusement, ces énergies fossiles sont responsables de fortes émissions de CO2. Pour éviter de contribuer au réchauffement climatique, certains mineurs préfèrent avoir recours à des énergies moins polluantes et abordables telles que le nucléaire, dont l’uranium est un combustible clé.·      

L’inflation

Les énergies traditionnelles ont vu leurs prix croître de manière spectaculaire en 2021. Le pétrole brut a fait un bond de 55,0 %, le gaz naturel de 46,9 % et le charbon livré à Rotterdam de 73,9 %. Dans ce contexte, l’énergie nucléaire offre une alternative à ces énergies coûteuses. Les coûts d’exploitation d’une centrale sont peu élevés, car le prix de l’uranium reste abordable.

Un fort potentiel de croissance

D’après l’Association nucléaire mondiale, la demande d’uranium va continuer à augmenter pendant le reste de la décennie, en même temps que la demande d’électricité. Son Nuclear Fuel Report (rapport sur les combustibles nucléaires) prévoit une hausse de la demande de 27 % d’ici 2030.

Les meilleures actions pour investir dans l’uranium en 2022

Cameco (NYSE : CCJ)

Cameco est un des trois premiers producteurs d’uranium dans le monde, derrière le kazakh Kazatomprom et le français Orano. Avec une capitalisation boursière de 8,13 milliards de dollars, c’est aussi un des poids lourds du secteur de l’uranium sur les marchés financiers. La société canadienne a été récemment impactée par les troubles agitant le Kazakhstan, pays où elle est implantée. Mais elle a indiqué le 6 janvier dernier qu’elle était prête à remettre en service ses mines canadiennes et américaines si l’état de la demande sur le marché mondial l’exigeait. Elle pourrait ainsi parvenir à une production annuelle d’environ 24 millions de livres par le biais de ses seules ressources nord-américaines.

Analyse technique

uranium trading - uranium bourse - graphique Cameco

Sur le  graphique journalier ci-dessus, le cours a franchi la ligne de tendance ascendante qui lui servait de support depuis mars 2020 et qui attestait la présence d’une tendance haussière. La hausse du volume d’échanges qui a accompagné cette cassure (cf. notre cercle rouge) le 21 janvier tend à valider celle-ci. Les cassures qui s’accompagnent d’un fort volume d’échanges manifestent en effet la détermination du groupe dominant (en l’occurrence, celle des bears). On peut s’attendre à ce que la tendance soit baissière sur ce marché dans les semaines à venir. Pour identifier une zone de support, on surveillera le comportement du cours au niveaux de retracement Fibonacci 50 % (16,79 $), voire au niveau 61,8 % (14,25 $).

*Il ne s’agit pas d’une recommandation d’investissement formulée par LYNX. Ceci ne peut en aucun cas être considéré comme un conseil en investissement.

Uranium Energy (NYSE : UEC)

Uranium Energy est une société dont l’activité consiste dans l’exploration, la pré-extraction, l’extraction et le traitement de l’uranium. Basée à Vancouver, au Canada, elle déploie ses opérations aux États-Unis, au Canada et au Paraguay. Fondée en 2003, la société s’est récemment élargie en achetant Uranium One Americas. Selon Amir Adnani, le PDG de Uranium Energy, cette acquisition permettra à son entreprise de “doubler notre capacité de production dans trois segments clés d’activité ». D’après les analystes, le bénéfice par action de la société devrait gagner 25 % en 2022. À l’heure où nous écrivons ces lignes, l’action se négocie aux alentours de 2,50 $. Accessible pour tous les types d’investisseurs, elle leur offre un fort potentiel de croissance.

Analyse technique

uranium trading - uranium bourse - graphique Uranium Energy

Sur le graphique mensuel ci-dessus, on peut observer une divergence entre les prix et l’histogramme du MACD (cf. nos flèches rouges). Dans le cadre de la tendance haussière que l’action connaissait depuis avril 2020, les prix ont atteint en décembre 2021 un sommet plus élevé que lors du rallye précédent. Mais, dans le même temps, l’histogramme du MACD parvenait à un pic moins élevé que lors du rallye précédent. Cette divergence baissière a provoqué un retracement, qui ne s’interrompra que lorsque l’action rencontrera une zone de support. Pour identifier celle-ci, on surveillera le comportement du cours au niveau de retracement Fibonacci 61,8 % (2,39 $). Si le cours descendait sous ce niveau, on surveillerait alors son comportement à l’approche du niveau 78,6 % (1,64 $).

*Il ne s’agit pas d’une recommandation d’investissement formulée par LYNX. Ceci ne peut en aucun cas être considéré comme un conseil en investissement.

Rio Tinto (NYSE / LSE : RIO)

Les deux premières entreprises de notre sélection sont des compagnies qui se spécialisent dans l’uranium. Miser sur une de ces sociétés comporte des avantages. Si, en effet, le prix de l’uranium explose, le cours de ces actions en fera sans doute de même. Mais ces entreprises sont exposées aux aléas du cours d’une seule matière première. Alors que certains de leurs concurrents en exploite plusieurs, ce qui permet au cours de leur action d’être moins affecté lorsque le prix d’une de ces matières premières s’effondre.

Si on veut éviter les risques associés à une surexposition au prix de l’uranium, on peut envisager une entreprise comme Rio Tinto. La société basée à Londres diversifie ses segments d’affaires : minerai de fer, aluminium, cuivre et diamants, énergie et minéraux, autres opérations. Même si l’entreprise créée en 1873 ne se spécialise pas dans l’uranium, elle fait partie des 10 principaux producteurs de ce métal dans le monde. Elle appartient aussi au FTSE 100, l’indice des blue chips britanniques.

Analyse technique

uranium trading - uranium bourse - graphique Rio Tinto

Contrairement aux actions des entreprises spécialisées dans l’uranium, l’action Rio Tinto résiste bien au sell-off qui affecte les marchés d’actions en ce début d’année. Elle semble bien partie pour signer un troisième mois haussier consécutif. Sur le graphique mensuel ci-dessus, la moyenne mobile exponentielle à 26 périodes est orientée vers le haut. Elle signale ainsi une tendance haussière. L’histogramme du MACD est au-dessous de sa ligne 0, mais sa pente est ascendante (cf. notre flèche rouge). C’est le signe que le pouvoir des baissiers s’affaiblit. Si l’histogramme passait au-dessus de sa ligne 0, ce serait le signe que les haussiers auraient repris le pouvoir sur ce marché.

*Il ne s’agit pas d’une recommandation d’investissement formulée par LYNX. Ceci ne peut en aucun cas être considéré comme un conseil en investissement.

D’autres actions pour investir en bourse dans l’uranium

Voici d’autres sociétés actives dans le secteur de l’uranium :

  • Aura Energy
  • Berkeley Energia
  • Denison Mines
  • Energy Resources of Australlia
  • Fission Uranium
  • Mkango Resources
  • Peninsula Energy
  • Ur-Energy

Investir dans l’uranium en bourse via un future

Un future est un produit dérivé standardisé qui convient aux investisseurs actifs au profil de risque très dynamique. Des contrats à terme sur l’uranium sont disponibles sur le NYMEX (symbole : UX). Attention : le volume de ce future est moins élevé par rapport à d’autres futures du secteur énergétique.

Investir dans l’uranium en bourse via LYNX

LYNX vous propose différentes manières d’investir dans l’uranium ou des produits financiers liés à l’uranium. Vous avez le choix parmi un grand nombre d’actions liées à l’uranium. L’investisseur plus chevronné peut également investir dans des contrats à terme sur l’uranium. Découvrez notre offre :

--- ---

--- (---%)
Mkt Cap
Vol
Plus haut du jour
Plus bas du jour
---
---
---
---

Displaying the --- graphique

Afficher le graphique du jour