ratio spread - back ratio spread - featured image
Il existe plusieurs façons de protéger une position sous-jacente à l’aide d’options.

De nombreux traders utilisent le protective put ou le protective call.

Dans cet article, nous vous présentons une stratégie similaire, mais plus sophistiquée : le back ratio spread ou backspread. Si vous cherchez un courtier pour utiliser cette stratégie d’options, cliquez ici.

Back ratio spread

ratio spread - back ratio spread - profil put backspread OTM

Définition

Un back ratio spread est un spread où le nombre d’options achetées est supérieur au nombre d’options vendues. Toutes les options sont de même type (calls ou puts) et arrivent à échéance en même temps.

Le biais de la position dépend du type d’options choisi. Si on choisit des puts, le biais tend à être baissier. Si on choisit des calls, le biais tend à être haussier. Mais, dans les deux cas, on peut également mettre en place un spread delta neutre.

Si les deux options achetées sont dans la monnaie à l’ouverture de la position, on paie un débit pour mettre en œuvre la stratégie. Mais, si les options achetées sont hors de la monnaie, on peut recevoir un crédit. À condition que la prime totale payée pour acheter les options soit inférieure à la prime reçue à la vente de l’option courte.

On peut mettre en place un back ratio spread en achetant des options qui sont dans la monnaie à l’ouverture de la position. Mais, si on se sert de cette stratégie à des fins de hedging, on peut avoir intérêt à acheter ses options hors de la monnaie pour bénéficier des avantages que nous détaillons ci-dessous. Dans cet article consacré au hedging, nous nous concentrerons donc sur le back ratio spread hors de la monnaie.

Comment exécuter la stratégie

Pour bénéficier de la forte valeur temps des options à la monnaie, on peut vendre l’option dont le delta est le plus proche de 0,50 (-0,50 dans le cas d’un put).

Après avoir choisi le strike de l’option courte, on se rend hors de la monnaie pour choisir le strike des deux options longues. Plus on s’éloigne de la monnaie, plus le débit payé pour l’achat de ces deux options est faible. Et plus la perte potentielle maximale augmente. Pour parvenir à un bon compromis entre faible débit et faible perte potentielle, on peut choisir le premier strike permettant de recevoir un crédit à l’ouverture de la position.

Avantages

Ce type de backspread permet au trader de protéger à peu de frais ou gratuitement une position sous-jacente. Si, par exemple, j’achète 100 actions RIG, je peux protéger cette position avec un backspread à base de puts. Je peux, par exemple, vendre le put à la monnaie de strike 5,5 et acheter les puts hors de la monnaie de strike 4. La prime de mon put court dépasse la prime totale des deux puts longs et je reçois donc un crédit net de 32 $ pour ouvrir la position (cf. profil ci-dessous). Comparez cette protection gratuite à celle offerte par un protective put qui consisterait à acheter un seul put de strike 4. J’achèterais alors ma protection en payant un débit de 5 $.

Si on reçoit un crédit au moment de l’ouverture de la position, on ne court aucun risque du côté où les options expireraient hors de la monnaie. À l’échéance, les options hors de la monnaie n’auraient plus aucune valeur et on conserverait le crédit empoché à l’ouverture. Si on met en place un put backspread pour protéger une position sous-jacente longue, on ne court donc aucun risque en cas de hausse du sous-jacent. Si on met en place un call backspread pour protéger une position sous-jacente courte, on ne court aucun risque en cas de baisse du sous-jacent. Le protective put/call pâtit d’un mouvement favorable à la position sous-jacente protégée. En revanche, le backspread profite d’un mouvement favorable à la position sous-jacente.

Inconvénients

Si le prix du sous-jacent approche du strike des options longues, celles-ci donneront à la position un thêta fortement négatif. En effet, ce sont les options à la monnaie qui disposent du plus fort thêta (en valeur absolue) au sein d’un cycle d’expiration donné. Le P/L de la position diminuera alors à raison de x $ ou x € par jour, où x est égal à la valeur du thêta, si les autres variables affectant le prix des options restent constantes. Et, si le prix du sous-jacent reste proche du strike des options longues près de l’échéance, la position s’approchera de sa perte maximale.

Profit potentiel

Si, à l’ouverture de la position, vous recevez un crédit, vous pourrez faire un profit dans les deux sens du marché sous-jacent. Si, en revanche, vous payez un débit, vous ne pourrez faire un profit qu’en cas de hausse (call backspread) ou de baisse (put backspread) du sous-jacent, selon le type d’options choisi.

Dans le cas d’un call backspread, votre profit potentiel est illimité. Tant que le prix du sous-jacent augmente, la valeur intrinsèque de vos options longues augmente (cf. profil ci-dessous).

Dans le cas d’un put backspread, vous atteignez votre profit potentiel si le prix du sous-jacent devient nul. Pour calculer ce profit potentiel maximal, utilisez la formule suivante :

Profit max. = strike long – distance entre strike long et strike court + crédit / – débit

Si, par exemple, vous achetez le put backspread de strikes 17,5 x 18,5 en payant un débit de 0,20 $, votre profit maximal sera égal à :

[17,5 – (18,5-17,5) – 0,20] x 100 = 16300 $

Risque

Avec un backspread hors de la monnaie, on atteint la perte maximale si le prix du sous-jacent coïncide avec le strike des options longues à l’échéance. Pour le comprendre, on peut se représenter un tel backspread comme la combinaison d’un short spread et d’une option longue. Si le prix du sous-jacent est égal au strike de l’option longue, celle-ci expire hors de la monnaie et sans valeur. La position que représente cette option atteint sa perte maximale puisque la totalité du débit payé pour acheter l’option est perdue. Quant au short spread, il est complètement dans la monnaie et il atteint sa valeur maximale (égale à la distance entre les strikes du spread). La position que représente ce short spread atteint donc sa perte maximale (distance entre les strikes – crédit reçu).

Pour calculer la perte potentielle maximale d’un backspread tel que nous le concevons ici, on peut utiliser la formule suivante :

Perte max. = distance entre les strikes + crédit / – débit.

Seuil de rentabilité

En cas de crédit

Si vous exécutez la stratégie en recevant un crédit, votre position aura deux seuils de rentabilité. La ligne continue représentant votre P/L à l’échéance sur le profil de la position franchira deux fois la ligne zéro (cf. nos cercles rouges dans le profil ci-dessous).

Dans le cas d’un put backspread, utilisez les formules suivantes pour calculer vos seuils de rentabilité :

Seuil de rentabilité inférieur = strike long – distance entre les strikes + crédit net

Seuil de rentabilité supérieur = strike court – crédit net

En cas de débit

Si vous exécutez la stratégie en payant un débit, votre position aura un seul seuil de rentabilité. Utilisez la formule suivante pour calculer le seuil de rentabilité de la position :

Seuil de rentabilité (put backspread) = strike long – distance entre les strikes – débit net

Seuil de rentabilité (call backspread) = strike long + distance entre les strikes + débit net

Règles d’entrée

Volatilité implicite

On a intérêt à utiliser cette stratégie lorsqu’on considère que la vol­atilité implicite est trop basse. En effet, la position ouverte profite d’une hausse du véga ou de la volatilité implicite.

Cycle d’expiration

Si vous anticipez un fort mouvement sur le marché sous-jacent dans le court terme ou que vous voulez réduire la distance entre vos strikes pour réduire votre risque, vous pouvez choisir un cycle d’expiration prochain ; par exemple, un cycle expirant dans 90 jours. Mais si vous voulez avoir le temps de bénéficier d’un fort mouvement du sous-jacent avant l’accélération de l’érosion de la valeur temps qui se produit environ 60 jours avant l’échéance, vous pouvez choisir un cycle lointain terminant dans 100 à 140 jours. Vous vous donnez ainsi l’opportunité de fermer la position avant que celle-ci ne puisse pâtir de l’accélération de l’érosion de la valeur temps.

Dans tous les cas, vous avez intérêt à choisir un cycle d’expiration régulier. Car ce type de cycle offre une meilleure liquidité.

Asymétrie des options

On a intérêt à placer son spread du côté défavorisé par l’asymétrie des options (si asymétrie il y a). Si l’asymétrie favorise les calls, on a intérêt à mettre en place un put backspread. Si l’asymétrie favorise les puts, on a intérêt à mettre en place un call backspread. En effet, si on place son spread du côté favorisé par l’asymétrie et qu’on veut bénéficier d’un crédit à l’ouverture de la position, on s’oblige à aller acheter ses options longues loin hors de la monnaie. Et, du coup, on augmente son risque. En achetant ses options du côté défavorisé, on se donne les moyens d’acheter des options bon marché près de la monnaie.

Règles de sortie

60 jours avant l’échéance

Si vous êtes entré sur le marché entre 100 et 140 jours avant l’échéance, vous pouvez décider de fermer la position 60 jours avant l’échéance. Car c’est à ce moment que l’érosion de la valeur temps commence à s’accélérer pour les options à la monnaie. En fermant sa position avant cette accélération, on s’épargne le risque de voir son P/L s’approcher rapidement de sa perte potentielle maximale.

Quel objectif de gain?

La stratégie tend à afficher un profit en cas de fort mouvement du sous-jacent et/ou de hausse de la volatilité implicite.

Si vous utilisez cette stratégie pour protéger une ou plusieurs positions sous-jacentes, il vous appartient de décider du moment où les gains enregistrés grâce à votre backspread compense suffisamment les pertes subies avec la ou les positions sous-jacentes.

Acheter ou vendre des options via LYNX

Dans la plateforme de trading professionnelle TWS, vous disposez de nombreux outils pour trader vos options de manière professionnelle. Vous pouvez également afficher la valeur des grecques dans votre chaîne d’options. Découvrez comment trader les options via LYNX :

--- ---

--- (---%)
Mkt Cap
Vol
Plus haut du jour
Plus bas du jour
---
---
---
---

Displaying the --- graphique

Afficher le graphique du jour