On peut distinguer deux types d’options sur indice boursier (index options) : les options dont le sous-jacent est un indice boursier (cash index), d’une part, et, d’autre part, les options dont le sous-jacent est le contrat à terme d’un indice boursier (index futures contract). On reconnaît souvent un indice boursier à son code mnémonique, lequel a tendance à se terminer par la lettre X. Le code mnémonique de l’indice S&P 500 est SPX, celuid du Deutsche Aktien Index est DAX et celui de l’Australian Stock Exchange Index ASX 200. Dans cet article, nous n’évoquerons pas les options dont le sous-jacent est un ETF. En effet, les parts d’un ETF se négocient comme des actions. Les options des ETF correspondant à des indices boursiers fonctionnenent donc généralement comme les options ayant une action pour sous-jacent. Elles n’ont pas besoin d’explications supplémentaires par rapport à celles données dans nos articles généraux sur les options et dans notre article consacré aux options sur les ETF liés aux indices américains.

Index Options

Options sur contrat à terme d’indice boursier

Les options dont le sous-jacent est le contrat à terme d’un indice boursier (index futures contract) fonctionnent de la même manière que les autres options ayant un contrat à terme pour sous-jacent. Lorsque l’acheteur exerce son option, le vendeur se voit assigner une position consistant dans un contrat à terme. Il doit alors déposer une garantie (margin). À partir de là, son compte sera soumis quotidiennement à des débits ou des crédits en fonction des variations du prix du contrat.

Si les options et le contrat à terme qui leur sert de sous-jacent arrivent à échéance en même temps, ces options ne peuvent cependant pas donner lieu à la livraison d’un sous-jacent à l’échéance. Quand elles expirent, ces options donnent lieu à un transfert d’argent entre les deux parties concernées. Comme les contrats à terme des indices boursiers tendent à expirer en mars, juin, septembre et décembre, ce type de transfert peut se produire quatre fois par an, au terme de chaque trimestre, le troisième vendredi du mois concerné. Une fois la somme due débitée ou créditée sur les comptes de l’acheteur et du vendeur des options, les deux investisseurs ne sont plus sur le marché, puisque l’expiration des contrats n’a donné lieu à la livraison d’aucun sous-jacent.

Exemple d’une option n’expirant pas en même temps que le future sous-jacent

Prenons l’exemple d’une option d’achat de strike 2000 qui expire en août et qui a pour sous-jacent le contrat à terme d’un indice boursier. Comme il n’existe pas de contrat à terme correspondant en août, le mois du contrat sous-jacent est le mois de septembre. Si, à l’échéance de l’option, le sous-jacent se négocie à 2050, le call expire alors dans la monnaie et donne lieu à un exercice et à une assignation automatiques. L’acheteur du call ouvre une position longue consistant dans le contrat à terme de septembre. Et le vendeur du call ouvre une position courte consistant dans le contrat à terme de septembre.

À moins de revendre le contrat à terme de septembre juste après l’exercice, l’investisseur qui a exercé son option doit déposer une garantie. De plus, par le biais de cet exercice, il a acheté le contrat à terme de septembre à 2000. Mais, comme ce contrat vaut 2050, son compte bénéficie d’un crédit égal à :

(2050 – 2000) x valeur du point

Si la valeur du point s’élève à 100 $, l’investisseur bénéficie d’un crédit s’élevant à :

(2050 – 2000) x 100 = 5000 $

Parallèlement, le vendeur du call de strike 2000 se voit assigner une position courte à la suite de l’exercice. En vertu de l’assignation, il a vendu le contrat à terme de septembre à 2000. À moins de racheter ce contrat juste après l’assignation, il doit lui aussi déposer une garantie. Et il est soumis à un débit de 5000 $.

Exemple d’une option expirant en même temps que le future sous-jacent

Il convient tout d’abord de noter que les options qui ont pour sous-jacent le contrat à terme d’un indice sont généralement de style américain. Cela signifie que ces options peuvent être exercées à tout moment par l’acheteur.

Mais que se passe-t-il si l’acheteur n’exerce pas ses options et que les options et le future sous-jacent arrivent à échéance en même temps ? Examinons l’exemple d’une option d’achat de strike 2000 qui expire en septembre et qui a pour sous-jacent le contrat à terme d’un indice boursier. Cette option arrive à échéance en même temps que le contrat sous-jacent, c’est-à-dire le matin du troisième vendredi du mois de septembre. Si, à l’échéance, le call est hors de la monnaie, il expire sans valeur. Si, en revanche, le call est dans la monnaie, l’expiration ne donne pas lieu à la livraison d’un contrat à terme mais à un transfert d’argent. L’acheteur du call bénéficie d’un crédit égal au produit de la différence entre la valeur de l’indice à l’ouverture du marché et le strike de l’option multipliée et du multiplicateur de l’indice.

Si, par exemple, la valeur de l’indice à l’ouverture du marché est 2050 et que le multiplicateur de l’indice est 100, l’acheteur du call bénéficie d’un crédit égal à :

(2050 – 2000) x 100 = 5000 $

Parallèlement, le vendeur du call subit un débit égal à la même somme.

Pour connaître le multiplicateur correspondant au contrat à terme sous-jacent de vos options, rendez-vous dans la chaîne d’options et entrer le symbole de ce contrat à terme. Le multiplicateur apparaît alors en haut à droite de l’écran. Dans l’illustration ci-dessous, on peut voir que le multiplicateur du E-mini S&P 500 (symbole: ES) est de 50 (cf. notre cercle rouge).

index options - indice boursier - chaîne options E-Mini S&P 500

Options sur indice boursier

Les options dont le sous-jacent est un indice boursier (cash index) sont généralement de style européen. Cela signifie que l’acheteur d’options de ce type ne peut pas les exercer avant leur échéance.

Mais que se passe-t-il lorsque les options de ce type expirent ? L’expiration ne donne pas lieu à la livraison d’un sous-jacent, mais à un transfert d’argent entre les deux parties concernées. L’acheteur d’une option expirant dans la monnaie bénéficie d’un crédit s’élevant à la différence entre le prix de l’indice et le strike de l’option. Le vendeur de cette option subit un débit s’élevant à la même somme. Quel prix de l’indice est pris en considération pour déterminer cette somme ? Comme les options sur indice boursier arrivent d’habitude à échéance le matin du jour concerné, c’est généralement le prix d’ouverture de l’indice qui est pris en considération.

Pour en savoir plus sur les options sur indice, vous pouvez consulter le chapitre correspondant du remarquable ouvrage de Sheldon Natenberg, intitulé Option Volatility and Pricing Advanced Trading Strategies and Techniques.

Avantages des options sur indice

Une meilleure liquidité

Les options sur indice offrent souvent des écarts faibles entre cours acheteur et cours vendeur, par rapport aux options qui ont pour sous-jacent une action individuelle. Les options sur indice tendent donc à offrir une meilleure liquidité aux investisseurs.

La possibilité de trader à n’importe quel moment

Les options qui ont pour sous-jacent le contrat à terme d’un indice peuvent généralement se négocier 23 heures par jour. Vous n’avez donc pas besoin d’attendre l’ouverture des marchés d’actions si vous voulez prendre position juste avant ou juste après tel événement susceptible d’impacter ces marchés.

Utiliser moins de capital

Sur les marchés d’options, les investisseurs peuvent utiliser des options pour parier sur la hausse ou la baisse de cet indice sans mettre en jeu une grande partie de leur capital. Prenons l’exemple de tel ou tel indice se situant au niveau de 300 et d’un trader qui achète le call de strike 305 ayant cet indice pour sous-jacent. La prime qu’il paie pour acheter cette option s’élève à 9 $, ce qui signifie, à supposer que le multiplicateur concerné s’élève à 100, que cet achat lui coûte :

9 x 100 = 900 $

Au lieu d’investir 300 x 100 = 30.000 $ en achetant des actions de l’indice, le trader n’investit ici que 900 $. Il fait l’économie de 29.100 $, somme qu’il peut utiliser dans d’autres investissements pour développer la valeur de son compte plus rapidement.

Diversifier son portefeuille

Les options sur indice permettent aux investisseurs de diversifier leur portefeuille. Au lieu d’acheter ou de vendre une action individuelle, l’investisseur qui ouvre une position à l’aide de telles options s’épargne le risque de subir la chute ou l’ascension brutale de telle ou telle action. Les indices boursiers sont en effet souvent moins volatils que les actions qui les composent.

Protéger son portefeuille

Les options sur indice peuvent également être utilisées pour protéger un portefeuille d’actions. Un investisseur qui a acheté des parts de différentes actions du S&P 500 peut par exemple acheter un protective put ayant pour sous-jacent le E-Mini S&P 500. En cas de crash du marché des actions américains, il pourra exercer ce put et bénéficier d’une position sous-jacente courte sur le marché des contrats à terme.

Investir dans les options via LYNX

Dans la plateforme de trading professionnelle TWS, vous disposez de nombreux outils pour trader vos options de manière professionnelle. Vous pouvez également afficher la valeur des grecques dans votre chaîne d’options. Découvrez comment trader les options via LYNX :

--- ---

--- (---%)
Mkt Cap
Vol
Plus haut du jour
Plus bas du jour
---
---
---
---

Displaying the --- graphique

Afficher le graphique du jour