Action Amazon

Quelles sont les attentes pour l'action Amazon ? Lisez les dernières analyses de nos experts et consultez le cours et le graphique en temps réel. Examinez les fondamentaux, les autres actions du secteur, les performances de ces cinq dernières années et découvrez les avis les plus récents et les dividendes. En bref, lisez tout ce qu'il faut savoir à propos cette action.

Amazon.com Inc.

ISIN : US0231351067
Symbole : AMZN | Bourse : ---

Denière mise à jour : ---

---

USD

---USD
---
Maximum journalier
---
Minimum journalier
---
Acheter l'action Amazon Les meilleures actions

  • 1 J
  • 1 S
  • 1 M
  • 6 M
  • AAJ
  • 1 A
  • 5 A
  • Max
En savoir plus

Analyses précédentes de l'action Amazon

Les géants de la Big Tech viennent de publier leurs résultats trimestriels. Le secteur est clairement touché par la guerre en Ukraine et l’inflation. Alors qu’en est-il du chiffre d’affaires des GAFAM ? Découvrez la réponse dans cet article qui passe en revue les principaux chiffres publiés par ces cinq grandes firmes américaines.   

Microsoft 

La stratégie de Microsoft semble porter ses fruits. Le chiffre d’affaires au troisième trimestre atteint les 49,4 milliards de dollars, soit une progression de 18 %. Le bénéfice net s’établit à  16,7 milliards de dollars, soit un bond de 8 % d’une année sur l’autre. Le revenu par action (net) s’élève à 2,22 dollars. Microsoft attribue une partie de la croissance trimestrielle au cloud dont les revenus de serveurs et de services cloud enregistrent une hausse de 29 %. Microsoft Cloud bondit de 32 % pour atteindre les 23,4 milliards de dollars de recettes. Microsoft profite également de la tendance du travail hybride grâce à ses produits phares dont Azure et Office. 

La société a racheté 12,4 milliards de dollars d’actions au cours du trimestre, soit une hausse de 25 % par rapport au même trimestre de l’année dernière. Ces deux derniers trimestres, Microsoft a octroyé un dividende de 0,62 dollar, ce qui représente un dividende annuel de 2,48 dollars par action Microsoft.  

Au prochain trimestre, Microsoft s’attend à une plus grande croissance des revenus mais le géant américain se montre prudent quant aux éventuelles conséquences de l’arrêt de la production en Chine en raison de la pandémie. Les répercussions se feraient dès lors ressentir sur le matériel Windows, Surface et Xbox.  

L’envolée des rendements obligataires américains affecte durement les valeurs technologiques depuis la fin de l’année 2021. L’action Microsoft connaît ainsi une tendance baissière, qui a fait passer ce titre d’un cours de clôture record de 343,11 dollars à son cours actuel de 289,98 dollars. Les niveaux clés à surveiller sont une zone de support aux alentours de 270 dollars et une zone de résistance aux alentours des 315 dollars. 

Meta 

Le géant des médias sociaux vient de publier des chiffres qui rassurent. Le bénéfice net atteint les 7,5 milliards de dollars, soit une baisse de 21 %  sur un an. En revanche, le chiffre d’affaires progresse de 7 % à près de 28 milliards de dollars. Après avoir admis en février dernier avoir perdu pour la toute première près d’un million d’utilisateurs quotidiens actifs, le nombre d’utilisateurs de Facebook ne baisse plus pour l’instant. En mars 2022, Facebook comptait en moyenne près de 1,96 milliard de DAUs (daily active users), soit une hausse de 4 % sur un an.   

Mais les soucis ont-ils disparus pour autant ? Rien n’est moins vrai. En effet, Facebook doit faire face à la concurrence accrue de TikTok. Outre les nouvelles règles de confidentialité plus contraignantes, le modèle publicitaire de Facebook semble aujourd’hui moins intéressant que jadis. Dans un contexte inflationniste, les annonceurs sont contraints de resserrer leurs dépenses. À ceci s’ajoute les conséquences de la guerre en Ukraine, Facebook et Instagram étant désormais bloqués en Russie et les publicités russes étant également bannies dans le monde entier.  

Dans son communiqué de presse, Meta indique s’attendre à une stagnation de ses revenus pour le deuxième trimestre de 2022, qui devraient se situer entre 28 et 30 milliards de dollars.  

La tendance baissière qui affecte les valeurs technologiques depuis la fin de l’année 2021 n’a pas épargné l’action Meta Platforms. Celle-ci est passée d’un cours de clôture record de 382,18 dollars à son cours actuel de 223,41 dollars. Le timide rebond du titre pourrait se heurter à la limite inférieure du gap baissier du 3 février dernier. On surveillera le comportement du cours à ce niveau de prix (244,65 dollars). 

Alphabet

La maison mère de Google a publié des résultats quelque peu décevants mardi dernier. On observe un ralentissement au niveau des revenus de YouTube partiellement dus au conflit russo-ukrainien. Le chiffre d’affaires au premier trimestre qui atteint les 69 milliards de dollars est inférieur aux attentes. La progression de 23 % par rapport à la même période un an plus tôt est nettement plus lente. En 2021, celle-ci s’élevait à 34 %. Le bénéfice trimestriel net de 16,43 milliards de dollars est également inférieur à celui du premier trimestre de 2021 qui atteignait 17,93 milliards de dollars. Le bénéfice par action s’établit à 24,62 dollars contre 26,29 dollars un an plus tôt. Google Cloud enregistre de bons résultats en progression de 4,04 milliards de dollars à 5,82 milliards de dollars.  

Malgré les inquiétudes qui règnent pour le secteur de la Big Tech et quant à un éventuel ralentissement de l’économie mondiale, le conseil d’administration a autorisé le rachat d’actions pour un montant de 70 milliards de dollars. En 2021, le montant autorisé pour le rachat d’actions était alors de 50 milliards de dollars. On peut dès lors estimer que les 70 milliards autorisés cette année par les dirigeants du géant californien sont plutôt rassurants.  

La pente descendante des moyennes mobiles exponentielles signale une tendance baissière sur le graphique journalier de l’action Alphabet. Mais les investisseurs espèrent maintenant que le durcissement de la politique monétaire de la Fed a déjà été intégré dans les cours. Cet espoir a permis au titre GOOG d’entamer un rebond à partir d’une zone de support sous les 2300 dollars. On surveillera le volume des échanges dans les prochains jours pour savoir si ce rebond est temporaire ou s’il annonce un renversement de tendance. 

Amazon

Après avoir été le grand gagnant de la crise sanitaire et de ses confinements, le retour à la vie normale affecte le commerce en ligne. Souvenez-vous, les bénéfices de l’e-commerce avaient littéralement explosé pendant la pandémie. Aujourd’hui, on constate un ralentissement de la croissance au sein de ce secteur et les chiffres publiés par Amazon le 28 avril dernier le confirment. À l’instar des autres géants américains du secteur de la technologie, Amazon doit également faire face aux conséquences de la guerre en Ukraine et celles de la pandémie. Andy Jassy, le successeur de Jeff Bezos, a évoqué le fait que l’inflation et les difficultés d’approvisionnement pesaient sur leurs activités. Au premier trimestre de cette année, Amazon enregistre une perte nette de 3,8 milliards de dollars contre un bénéfice de 8,1 milliards un an plus tôt. Le chiffre d’affaires est néanmoins en hausse de 7 %, à 116,4 milliards de dollars tandis que celui-ci s’élevait à 108,5 milliards de dollars au premier trimestre de 2021. Les dépenses d’Amazon atteignent les 112,7 milliards de dollars au premier trimestre, chiffre bien au-delà des 99,6 milliards de dollars à la même période il y a un an. Pour le deuxième trimestre, Amazon se montre très prudent et table sur un chiffre d’affaires compris entre 116 et 121 milliards de dollars. Soulignons tout de même la belle progression de près de 37 % sur un an du service de cloud AWS, bon pour 18,4 milliards de dollars de recettes au premier trimestre.  

La tendance baissière qui affecte les valeurs technologiques a particulièrement impacté le cours de l’action Amazon.com. Sur le graphique journalier, celle-ci se situe bien au-dessous de ses bandes de Keltner. Les déclarations récentes de J. Powell, selon lesquelles la banque centrale américaine « n’envisageait pas » de hausses de taux brutales dans les prochains mois, pourraient permettre au cours du titre Amazon.com de se diriger vers sa moyenne mobile à court terme.  

Apple

Le géant californien vient de publier les résultats financiers du deuxième trimestre de son exercice fiscal 2022. Apple enregistre un chiffre d’affaires record pour un deuxième trimestre de 97,3 milliards de dollars, soit une hausse de 9 % sur un an. Tim Cook, CEO d’Apple s’est dit très satisfait de ces excellents résultats financiers. Ce chiffre d’affaires est notamment porté par les services ainsi que par les ventes d’iPhone, de Mac, d’appareils connectés, d’appareils de domotique et d’accessoires. Apple peut s’appuyer sur une demande forte et continue du public. La marge brute progresse de 38 milliards de dollars à 42,56 milliards de dollars. Par rapport à la même période en 2021, le bénéfice par action passe de 1,40 dollar à 1,52 dollar. C’est dans ce contexte positif que le conseil d’administration d’Apple a annoncé relever son dividende de 5 % (0,23 dollar par action) et a également approuvé le rachat d’actions à hauteur de 90 milliards de dollars.  

L’action Apple a mieux résisté au sell-off du mois d’avril que les titres des autres GAFAM. Depuis la mi-décembre, l’action Apple évolue à l’intérieur d’un range compris entre le niveau des 181,12 dollars et celui des 150,62 dollars. On surveillera le comportement du cours aux alentours de ces niveaux clés pour tenter d’anticiper son évolution future. 

 

Miser sur le chiffre d’affaires des GAFAM via LYNX

LYNX vous permet d’investir dans la quasi-totalité des actions cotées en bourse dans le monde entier, y compris l’action Microsoft  (MSFT), l’action Alphabet (GOOGL), l’action Meta Platforms (FB) l’action Amazon (AMZN) ou encore l’action Apple (AAPL). Vous accédez à 150 bourses dans 33 pays. Consultez notre offre : 

En 2021, l’action Amazon n’est pas parvenue à séduire le grand public en bourse. La hausse soutenue des coûts a semé le doute parmi les investisseurs. Cette année, le cours de l’action semble poursuivre sa baisse même si les résultats trimestriels publiés le 03 février dernier se veulent rassurants. Après la fermeture des marchés, le cours d’Amazon avait temporairement progressé de 17,5 % pour ensuite clôturer la journée par un joli bond de 14 %.   

L’action Amazon.com

Amazon était l’un des derniers poids lourds à présenter ses chiffres et les attentes étaient élevées surtout après les fortes fluctuations observées du côté des actions MetaAlphabet et Netflix au cours de ces derniers jours. L’action Amazon s’est envolée après l’annonce d’un bénéfice à la hausse et d’un chiffre d’affaires plus élevé que prévu.

Les chiffres trimestriels d’Amazon

La veille de la publication de ses résultats, Amazon plongeait de 7,8 % pendant la séance. Une fois les chiffres publiés, le cours a progressé de 14 % dans les échanges qui ont suivi la fermeture du marché. Ce mouvement est particulièrement étonnant car les chiffres ne sont pas exceptionnels pour autant.

Au cours du trimestre écoulé, le chiffre d’affaires d’Amazon a augmenté de 10 % pour atteindre les 137,4 milliards de dollars. Les analystes n’étaient pas loin du compte, avec une estimation de 137,6 milliards de dollars. La vente de produits qui représente 71,41 milliards de dollars, a quelque peu stagné. La croissance provient principalement de la vente de services, en hausse de 19 %, pour se rapprocher des 66 milliards de dollars. Les investisseurs ont applaudi la croissance de 40 % des activités de services informatiques dans le cloud. Au total, Amazon Web Services (AWS) a en effet rapporté 17,8 milliards de dollars rien qu’au trimestre précédent. Les revenus issus de la publicité sont également au rendez-vous. Jusqu’ici, Amazon n’avait jamais révélé de détails à ce sujet. Les recettes dégagées de la publicité en ligne s’élèvent à 9,7 milliards de dollars, soit une hausse de 32 % sur base annuelle.

Les coûts

La pénurie de main-d’œuvre et les conditions de travail qui sont réputées médiocres chez Amazon, ont généré une hausse des coûts. Mais les problèmes liés à l’effectif de personnel ne sont pas le seul facteur responsable de cette hausse des coûts. Les coûts liés aux ventes, au marketing et à la technologie sont également en forte augmentation. Au total, les dépenses ont bondi de près de 13 % pour atteindre les 133,95 milliards de dollars. Après la déduction de ces coûts faramineux, le bénéfice opérationnel ne s’élève plus qu’à 3,5 milliards de dollars, par rapport à 6,9 milliards de dollars au même trimestre un an plus tôt. Le cash-flow opérationnel a reculé de 30 % à 46,3 milliards de dollars. Le flux de trésorerie disponible est dans le rouge à – 9,1 milliards de dollars tandis que celui-ci s’élevait à 31 milliards de dollars pour ce trimestre en 2020.

Pour compenser ces dépenses, Amazon a décidé d’augmenter le prix de ses abonnements Prime. Ce type d’abonnement offre aux membres un service de streaming et d’autres avantages. Aux USA, celui-ci coûtera une vingtaine de dollars de plus par an. Les frais d’abonnement mensuels à Prime vont également augmenter de 2 dollars. Désormais, il faudra débourser 14,99 dollars. Malgré des résultats un peu décevants au niveau des activités principales d’Amazon (e-commerce), les investisseurs semblent tout de même bien accueillir la croissance enregistrée par les services dont le cloud, la publicité et les services Prime.

Progression du bénéfice net grâce à la participation au capital de Rivian

L’investissement dans Rivian a fait gonfler le bénéfice net d’Amazon. Amazon détient des participations qui représentent à peu près 18 % des actions du constructeur de véhicules électriques et son introduction en bourse en novembre 2021 a permis de lever 11,4 milliards de dollars. C’est ce qui a notamment fait gonfler le bénéfice à 14,3 milliards de dollars, contre 7,2 milliards de dollars un an plus tôt. Le bénéfice par action atteint aujourd’hui les 27,75 dollars par action. Sans ces revenus, le bénéfice par action aurait été de 5,80 dollars.   

Le géant du commerce en ligne n’a pas choisi Rivian par hasard. Au cours actuel de l’action, cette participation correspond à près de 10 milliards de dollars. Amazon entend réduire considérablement ses frais liés au transport en misant sur l’électrique. D’ici 2030, Rivian devrait assurer la livraison de près de 100.000 véhicules à Amazon.  

Amazon détient également une participation de 5 % dans Aurora Innovation, la société qui a acquis l’unité de développement de la conduite autonome d’Uber. L’objectif d’Amazon est qu’à terme, les chauffeurs humains soient remplacés par des robots pour ainsi réduire davantage les frais de livraison.

Prévisions pour 2022

Pour ce trimestre, Amazon se montre assez optimiste bien que la fourchette annoncée soit assez large. La société table sur un bénéfice opérationnel qui se situerait entre les 3 et 6 milliards de dollars pour un chiffre d’affaires entre les 112 et 117 milliards de dollars. Amazon fait donc preuve de prudence si l’on compare ses attentes aux prévisions des analystes. Ces derniers tablent sur un bénéfice opérationnel de 6,4 milliards de dollars pour un chiffre d’affaires de près de 120 milliards de dollars. 

Au cours du dernier trimestre, Amazon n’a pas été épargnée par les difficultés liées à la chaîne d’approvisionnement et à l’inflation. D’après Amazon, ces problèmes ne devraient pas être résolus prochainement même si le géant américain ne semble pas trop inquiet quant à l’avenir. Lors de la conférence aux analystes, le directeur général, Andy Jassy, a annoncé que le manque de main-d’œuvre avait coûté 4 milliards de dollars au groupe rien qu’au quatrième trimestre. En effet, de nombreux travailleurs sont en congé maladie à cause de la pandémie. La situation devrait toutefois se redresser d’ici l’été.   

L’action Amazon : l’évolution du cours en 2022

Amazon traverse une période compliquée. L’augmentation des coûts pèse lourd sur le bilan. Sur l’ensemble de l’année 2021, le commerce électronique a généré un chiffre d’affaires en hausse de 22 % pour atteindre les 469,8 milliards de dollars. Le bénéfice opérationnel a augmenté jusqu’à 24,9 milliards de dollars contre 22,9 milliards de dollars en 2020. Le bénéfice net a augmenté jusqu’à 33,4 milliards de dollars par rapport à 21,3 milliards de dollars en 2020.

Mis à part le bénéfice unique réalisé grâce à Rivian, le bénéfice réalisé par Amazon au cours de l’année écoulée a quelque peu stagné. Amazon doit donc maintenant absolument freiner  ses coûts. La croissance rapide enregistrée au niveau des services est encourageante, d’autant plus que les marges y sont bien plus confortables que celles des activités du commerce en ligne. Amazon peut également compter sur sa position solide dans le cloud avec Amazon Web Services. Rien qu’en 2021, cette branche a permis de réaliser un chiffre d’affaires de près de 61 milliards de dollars, soit 21 % du chiffre d’affaires total. Une nouvelle accélération de la croissance est attendue du côté des services AWS ainsi que pour les revenus issus de la publicité. Ces éléments devraient très probablement alimenter l’enthousiasme des investisseurs quant à l’avenir du groupe. Enfin, contrairement à d’autres concurrents dont Alphabet, Amazon parvient bel et bien à réaliser du bénéfice (+ 5,3 milliards de dollars) grâce à ses services de cloud.     

Évaluation de l’action Amazon

Au cours actuel de l’action, la prime à payer pour investir dans Amazon reste assez élevée. À 3090 dollars et un bénéfice net de 33,4 milliards de dollars, vous payez actuellement 46,5 fois le bénéfice réalisé en 2021. Et souvenez-vous, ce chiffre comprend le gain unique généré grâce à Rivian. Du côté du bénéfice attendu pour 2022, celui-ci se situe aux alentours des 25,6 milliards de dollars. En bref, l’action s’échange donc à près de 60 fois le bénéfice escompté pour 2022. Pour 2023, les analystes tablent sur un bénéfice de 39,5 milliards de dollars, soit une prévision du C/B de 39,5.[LT1] [LIP2]  L’estimation de l’action est donc assez élevée mais Amazon reste une véritable action de croissance en raison de la croissance de ses activités liées aux services (+ 34 % en 2021). Il n’est pas rare d’observer des évaluations assez élevées sur les marchés pour de tels taux de croissance.


Investir dans l’action Amazon via LYNX

LYNX vous permet d’investir dans la quasi-totalité des actions cotées en bourse dans le monde entier, y compris l’action Amazon (AMZN). Vous accédez à une centaine de bourses dans plus de 30 pays. Consultez notre offre :

Dans le présent article, nous évoquons la belle histoire d’Amazon.com et les résultats de ce géant numérique. Nous évaluerons également si l’action Amazon vaut la peine d’être achetée.

Les sujets abordés dans cet article sur l’action Amazon :

  • Historique du cours de l’action Amazon
  • Action Amazon : Que fait Amazon ?
  • Quels sont les résultats d’Amazon ?
  • L’action Amazon : acheter ou non ?
  • Analyse technique de l’action Amazon
  • Conclusion sur l’action Amazon

Action Amazon

action amazon illustration cours bourse

Historique de l’action Amazon

Dans les années 1990, Jeff Bezos eu l’idée géniale d’une librairie en ligne. Le fondateur d’Amazon.com avait lu qu’à l’époque, Internet affichait une croissance de 2300 % par an. Bezos travaillait à Wall Street, ce qui lui a permis de constater le potentiel gigantesque que présentait la toile.

Une croissance rapide pour un énorme succès

Il fonde Amazon.com en 1994 dans l’espoir de créer la plus grande librairie en ligne au monde. En 3 ans, l’entreprise réalise un chiffre d’affaires de 16 millions $ et compte pas moins de 180.000 clients dans plus de 100 pays différents.

L’entrée en bourse de l’action Amazon

Amazon est entrée en bourse rapidement. L’action Amazon a été introduite en bourse en 1997. Son cours de clôture était de 1,72 $ par action lors de son premier jour de bourse. Amazon.com a connu une croissance solide mais lors de la bulle internet, le cours a également beaucoup souffert de la fantaisie de certains. La société a toujours semblé préférer la croissance aux bénéfices. Le cours d’Amazon a ensuite atteint un sommet de 112 $ pour chuter ensuite de 95 % et toucher 5,50 $. Amazon avait investi dans des start-ups comme Pets.com et Kozm.com qui croulaient sous les dettes.

Faits notables : depuis lors, le cours de l’action Amazon se situe aux environs de 1.900 $ et a même déjà dépassé les 2.000 $. En d’autres termes, si vous aviez acheté des actions Amazon en 1999 lorsque celles-ci atteignait le pic de 112 $, vous auriez aujourd’hui un rendement de 1.500 %.

Le patron d’Amazon Jeff Bezos et son ancienne épouse MacKenzie Bezos divorcent.  MacKenzie Bezos conservera 25 % des parts communes mais lassera la totalité du droit de vote à son ex-époux. Jeff Bezos ne sera donc plus l’homme le plus riche au monde…

action amazon illustration secteurs d'activité

Action Amazon : que fait Amazon ?

Amazon a toujours beaucoup investi dans la croissance. Le site web, une librairie en ligne, a rapidement étendu son offre. De nos jours, la société Amazon est surtout connue pour être la plus grande boutique en ligne au monde. Amazon Marketplace est également le plus grand marché en ligne au monde où les utilisateurs peuvent vendre des biens d’occasion. L’entreprise a investi et a expérimenté avec de nouvelles innovations. Pensez à Amazon Prime, Amazon Web Service et Kindle.  Quelles sont les sources de revenus d’Amazon ? L’action Amazon.com peut-elle poursuivre sa croissance comme elle le fait aujourd’hui ?

Les ventes au détail (50 %)

Vous trouverez quasi tout ce qu’il y a d’imaginable sur le site Amazon.com. Livres, frigos, etc. Aujourd’hui, ce sont surtout les appareils électroniques qui ont le vent en poupe. Les téléphones et les iPad se vendent plutôt bien. La plateforme Kindle propose des milliers de livres en ligne à télécharger sur sa tablette.

Il ne s’agit pas de la source de revenus la plus palpitante de l’entreprise mais bien de la plus importante. Elle représente 50 % du chiffre d’affaires. Malgré la croissance, le pourcentage des ventes au détail n’augmente pas dans le chiffre d’affaires, au contraire. Cette baisse s’explique par la croissance importante d’autres segments. C’est bien vu de la part d’Amazon, car cette diversification permet de mieux répartir les risques.

Citons également Amazon Echo, un appareil développé par la société, très prisé sur la boutique en ligne. Il s’agit d’un assistant personnel intelligent capable d’interaction vocale, pouvant communiquer avec d’autres appareils intelligents, les Compétences Alexa. À ce jour, il existe pas mois de 90.000 Compétences Alexa.

Les ventes au détail pour un commerçant tiers (19 %)

19% du chiffre d’affaires d’Amazon provient des ventes pour tiers. À l’instar de Bol.com, les commerçants peuvent proposer leurs produits sur la plateforme. Vous pouvez donc vendre des produits sur la boutique en ligne d’Amazon.com. En échange, vous payez une indemnité à Amazon. Les particuliers paient 0,99 $ par produit vendu. Amazon vous qualifie de professionnel si vous vendez plus de 40 produits par mois. Dans ce cas, vous payez un abonnement de 39,99 $ par mois et vous versez de 7 % à 15 % de votre transaction à Amazon.

Amazon Web Services (AWS) (13 %)

Cette partie d’Amazon a vu le jour en 2006. La croissance de cette activité est sensationnelle. C’est ce qui explique en partie la forte hausse de l’action Amazon au cours de ces dernières années. Pour le moment, 13 % du chiffre d’affaires provient du numéro 1 actuel des services de location de serveurs en ligne (« cloud computing »). Au cours du premier trimestre de 2018, l’activité AWS a dégagé un chiffre d’affaires de 5,4 millions $. Au Q1 de cette année, ce montant atteignait 7,7 milliards (+ 41 %), et ce n’est que le début, l’activité devrait permettre à Amazon d’enregistrer des milliards de bénéfices. La croissance de l’activité est rapide et importante pour la rentabilité d’Amazon. Les dépenses nécessaires au développement de cette activité ont été faites et les coûts fixes actuels sont faibles.

Mais qu’est-ce que la plateforme AWS au fait ? Et à quoi sert-elle ?

Amazon Web Service (AWS) est la plateforme cloud la plus avancée et la plus utilisée à l’échelle internationale. AWS aide les organisations à développer un environnement ICT rapide et flexible, sans investissements au préalable et tout en profitant de tarifs intéressants. AWS permet aux entreprises (start-ups, multinationales, etc.) de bénéficier des toutes dernières technologies. Vous ne payez que pour les services que vous utilisez tout en évitant d’importants investissements au préalable. Avec AWS, vous êtes capable de répondre aux demandes d’échelle.

Abonnements / Amazon Prime Video (7 %)

Amazon propose différents types d’abonnement qui représentent 7 % du chiffre d’affaires. En premier lieu, il y a les abonnements des vendeurs tiers que nous avons abordés ci-dessus.  En 2005, Amazon Prime voyait le jour. Il s’agit d’un service d’abonnement pour la livraison rapide et gratuite de colis. En 2006, Amazon lançait Amazon Unbox, un service de contenu vidéo limité proposé aux clients d’Amazon Prime en tant que service complémentaire.

Depuis lors, ce service rebaptisé Prime Video est devenu un service de vidéo à la demande qui entend bien sérieusement concurrencer Netflix. En effet, ces dernières années, Amazon a conclu différents deals avec des partenaires pour augmenter son offre de contenu. Amazon a également acheté les droits pour la diffusion d’événements sportifs tels que le tennis. Depuis 2019, Amazon diffuse également des matchs de la compétition de foot en Angleterre. Il faut souscrire un abonnement annuel à Amazon Prime pour avoir accès à Prime Video. L’abonnement coûte 49 €/an. Par rapport à l’abonnement mensuel de Netflix, Prime Video reste la plus avantageuse. Aux Etats-Unis, Prime Video est accessible seul moyennant 8,99 $/mois mais ce n’est pas encore le cas chez nous. Selon les analystes de Reuters, il y aurait 26 millions d’utilisateurs du service de vidéo.

De nombreux spectateurs préfèrent Netflix à Amazon pour sa convivialité. Netflix utilise un algorithme intelligent pour proposer un contenu personnalisé à l’utilisateur.  Amazon souhaite se différencier de la concurrence et récupérer des parts du marché. À cet effet, Amazon a libéré un budget de 5 milliards $ pour investir dans le contenu et les productions original(es).

Magasins physiques et autres (7 % & 4 %)

Amazon.com a récemment lancé ses propres magasins, les Amazon Go. Ceux-ci représentent 7 % du chiffre d’affaires. Ce ne sont pas des magasins classiques.

Les magasins sont équipés des dernières technologies et les caisses ont disparues (‘Just walk out’). L’entreprise entend révolutionner le marché au détail. Ces magasins physiques permettent également d’identifier le comportement des clients.

Les 4 % restants du chiffre d’affaires proviennent d’autres sources de revenus. Pensez ici aux services publicitaires et aux autres ventes.

action amazon illustration résultats trimestriels

Quels sont les derniers résultats trimestriels d’Amazon ?

Au cours du premier trimestre de 2019, le chiffre d’affaires augmentait de 17 % pour atteindre 59 milliards $. Comme nous l’avons déjà mentionné, Amazon Web Services a entre autres fait gonfler ce chiffre. Ce segment a enregistré un chiffre d’affaires en augmentation de 41% pour atteindre 7,7 milliards $. Les abonnements ont également enregistré une belle croissance au cours du dernier trimestre.

Le chiffre d’affaires des abonnements augmentait de 40 % pour passer de 3,1 $ à  4,3 milliards $. Le chiffre d’affaires de la vente en ligne augmentait de 9 % pour atteindre les 29,5 milliards $. Les revenus des ventes au détail pour un commerçant tiers ont augmenté de 20 % pour atteindre les 11,1 milliards $. Ce segment profite du phénomène de mode de l’e-commerce et du dropshipping. En 2018, le chiffre d’affaires d’Amazon s’élevait à 232,8 milliards $, ce qui représente une augmentation de 30,9% par rapport à 2017.

Un changement de cap stratégique

Amazon semble enfin (officiellement) convertir ce chiffre d’affaires en bénéfices.  Pendant des années, Amazon préférait se concentrer sur la croissance rapide grâce à ses dépenses opérationnelles plutôt que sur les bénéfices. Le bénéfice d’exploitation atteint en 2018 s’élève à 10 milliards $. L’illustration de Bloomberg ci-dessous permet de voir que les bénéfices (revenus nets) étaient bien moins élevés les années précédentes. Les analystes prévoient également des revenus et un bénéfice net fortement à la hausse. Le chiffre d’affaires diminue en termes de pourcentages, mais continue bien d’augmenter en dollars.

L’action Amazon est chère, mais son potentiel est infini

Amazon présente un ratio cours-bénéfice très élevé de 91 environ. Ce ratio implique que le bénéfice devrait continuer d’augmenter au cours des prochaines années. Tel ratio devrait  diminuer rapidement par la suite. Imaginez qu’Amazon.com réalise un bénéfice de 33 milliards $ en 2021, nous parlons ici d’un ratio cours-bénéfice de 28.

Ce ratio reste élevé mais l’action Amazon dispose d’un potentiel énorme.  Amazon.com s’attaque à de nombreux nouveaux marchés et parvient à étendre son écosystème. Pensez par exemple aux tests effectués avec ses drones de livraison.  Pensez aussi aux possibilités à l’infini proposées Alexa pour de multiples produits connectés. Il est bien évidemment possible de commander tous ces appareils de l’Internet des objets sur Amazon.com.

Amazon.com peut s’installer sur de nombreux marchés à forte croissance. L’an dernier, Amazon créait 18.000 nouveaux emplois en Europe. Depuis 2010, Amazon a investi plus de 27 milliards € en Europe. Amazon est déjà très populaire dans certains pays comme c’est le cas en France.

action amazon illustration panneau ville

Analyse technique de l’action Amazon

L’action Amazon est à la hausse depuis le creux de 2009. Une tendance à la hausse se caractérise toujours par des pics et des creux à la hausse. Depuis fin 2018, cette tendance à la hausse semble s’être essoufflée. Le cours a baissé de 30 % mais la chute s’est arrêtée aux alentours de 1.300 $. Une cassure au-dessus du pic de 2050 $ est nécessaire pour pouvoir reprendre la tendance à la hausse sur le long terme.

Si l’action Amazon baisse à court terme sous le creux le plus récent situé à 1672 $ alors le cours peut reprendre sa baisse vers le bas du canal à 1300 $. En revanche, si l’action Amazon chute sous les 1300 $, alors il est possible que l’action poursuive sa baisse en direction des 900 $ -1000 $.

Conclusion sur l’Action Amazon

L’action Amazon est une superbe action avec un potentiel énorme. Ce potentiel n’a pas échappé aux investisseurs, ce qui permet au cours d’anticiper la valorisation. Si vous croyez à l’extension future de l’écosystème d’Amazon, alors vous pouvez acheter cette action après une belle correction. D’un point de vue technique, le cours de l’action Amazon évolue davantage à horizontale, attendre une cassure du cours peut s’avérer intéressant. Il va de soi que des périodes d’agitation en bourse peuvent également faire rapidement baisser les cours de sociétés solides comme Amazon.

L’action Amazon chez LYNX

Vous avez la possibilité d’acheter ou de vendre des actions de presque toutes les sociétés cotées en bourse et ce, à des tarifs avantageux. De plus, vous pouvez acheter l’action Amazon par le biais de la plateforme de trading LYNX. Vous avez accès direct à plus de 100 bourses dans 30 pays et vous pouvez négocier votre action préférée avant et après les heures de bourse. Consultez l’offre :

Acheter des actions


Droits réservés : Julie Clopper / Shutterstock.com

Volodymyr Plysiuk / Shutterstock.com Hadrian / Shutterstock.com

Trismegist san / Shutterstock.com alexfan32 / Shutterstock.com

Plus d'information sur l'action Amazon

Acheter des actions

Amazon : Analyses & avis



Acheter des actions Amazon

Consultez ici les données actuelles du cours, les analyses, les prévisions et les actualités de l'action Amazon.

Choisissez le courtier qui vous propose les actions Amazon au tarif le plus avantageux et qui facilite la négociation des titres grâce à du logiciel à la pointe de la technologie. Le courtier en ligne LYNX vous offre les meilleures conditions pour acheter des actions Amazon. En savoir plus sur les avantages du trading d'actions via LYNX.

Tout savoir sur le courtier en actions LYNX

Prix de l'action Amazon

Prix dernier échange
Changement en USD
Changement en %
Date
Heure
Marché
Capitalisation boursière
Nombre de titres émis
Ouverture
Clôture précédente
Plus bas du jour
Plus haut du jour
Plus bas de l'année
Plus haut de l'année
Plus bas 52 S
Plus haut 52 S

Amazon action : données en USD

Rendement lié au dividende
Rentabilité des ventes
Chiffre d'affaires par action
Flux de trésorerie par action
Intensité des investissements
Intensité de travail
Fonds de roulement (mln.)
Taux de couverture A
Taux de couverture B
Taux de couverture C
Retour sur investissement
Ratio cours sur bénéfices
Ratio P/CF (price / cash flow)
Ratio de fonds propres
Ratio d'endettement
Ratio d'endettement sur fonds propres
Ratio de liquidité immédiate
Ratio de liquidité réduite
Ratio de liquidité générale

Action Amazon : informations sur Amazon.com Inc.

Amazon a été fondée en 1994 et son siège social se situe à Seattle. L’entreprise est active dans le commerce électronique et est également la plus grande au monde dans ce secteur. Amazon est divisée en trois divisions : North America, International et Amazon Web Services (AWS).

La répartition du chiffre d’affaires entre ces divisions est respectivement de 60%, 30% et 10%. Les principales activités de North America et International est la vente de produits via Internet. La troisième division, AWS, connaît quant à elle plus en plus de popularité. Via AWS, des abonnements pour la télévision numérique sont vendus, ainsi que des services cloud et des services de base de données. Cependant, Amazon est apparu récemment sous les projecteurs, car elle aurait, selon l’UE, échappée en grande partie au fisc et payée trop peu d’impôts depuis sa création. Dans le monde entier, Amazon compte 340 000 employés.

Le prix de l’action Amazon n’a que très peu évolué en 2021 (+2.38 %) alors que son indice de référence, le Nasdaq 100, a performé de 21.39 % sur la même période. Bien que ce soit l’une des actions les plus chères du marché américain, la plupart des investisseurs considèrent l’action Amazon comme une valeur sûre de croissance qu’il faut détenir en portefeuille. Pour la majorité des analystes, le cours de l'action Amazon devrait continuer de proposer de la valeur à ses investisseurs par une croissance toujours plus impressionnante et des projets diversifiés qui devraient permettre une meilleure adaptation aux changements des consommateurs.

Adresse
AMAZON.COM INC.
Terry Avenue North 410
98109 Seattle, WA
USA

Téléphone
+1-206-266-1000

Fax
+1-206-266-1821

E-mail
amazon-ir@amazon.com

Site internet
www.amazon.com